Accueil du site > Activités > Nature et randonnée

 

ECOTOURISME : faune, flore et parcs naturels

Le Panama est une destination rêvée pour les amoureux de nature et d’écotourisme. En raison de sa biodiversité, le Panama possède l’une des flore et faune les plus riches au monde entre jungle et volcans bordés par deux océans.

Pour les plus passionnés, nous proposons la découverte de sites propices à l’observation de la nature, avec l’aide d’un guide naturaliste.
 

UNE BIODIVERSITÉ INCOMPARABLE

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la portion du territoire couverte par la forêt originelle de Panamá est parmi la plus importante d’Amérique centrale, la préservation de cette richesse résultant de sa situation privilégiée ; le Panama est en effet à l’abri des cyclones dévastateurs.

La superficie des zones totalement ou partiellement protégées couvre ainsi près de 22% du territoire de l’isthme.

La forêt vierge domine la zone du canal, le nord-ouest et une grande partie de l’est. Si beaucoup s’extasient devant l’environnement naturel du Costa Rica, il faut savoir que Panama compte davantage d’espèces animales et végétales et plus de territoires protégés.

La forêt tropicale du Panama a la particularité d’être restée intacte sur la majeure partie de son territoire. C’est l’absence des terribles cyclones dévastateurs qui a permis ainsi sa conservation. La flore ainsi protégée représente une valeur exceptionnelle pour les passionnés de botanique.


 

PROVINCE DE PANAMÁ



-  PARC NATUREL METROPOLITAIN, à proximité du centre-ville

Trek et randonnée au Panama : Parc Métropolitain
Le Parc Naturel Metropolitain, grand parc de 265 hectares, constitue l’un des très rares exemples de réserve naturelle aux portes mêmes d’un centre-ville. Les trois quarts de sa superficie sont composés d’une forêt sèche, un écosystème très riche. On y trouve 284 espèces végétales, 322 espèces animales, 227 espèces d’oiseaux, 36 reptiles et 14 espèces d’amphibiens. Ainsi, à 15 minutes à peine de Panama City, il est possible de se retrouver au cœur d’une épaisse forêt tropicale et y observer la faune : singes, iguanes, tortues, oiseaux, paresseux…
 

ZONE DU CANAL



-  PARC NATIONAL SOBERANIA, paradis ornithologique

Parc Soberania au Panama : ornithologie et observation des oiseaux (Canopy Tower)
Le Parc Soberania a été crée en 1980, à seulement 25 kilomètres de la capitale. Les forêts tropicales humides couvrent cet espace, où se développent plus de 1.300 espèces de plantes. Plus de 700 espèces de vertébrés vivent ici, ainsi que 525 espèces d’oiseaux, parmi lesquelles l’aigle harpie, en péril. Son sentier éducatif le plus connu est le Chemin de l’Oléoduc, d’un grand intérêt ornithologique. Le sentier d’interprétation El Charco débouche sur une lagune aux eaux cristallines. Le Jardin botanique de Summit est situé près du parc.
 


-  BARRO COLORADO, l’île laboratoire

Barro Colorado, canal de Panama
Pendant la construction du Canal, l’ennemi principal était le moustique. J. Zieteck, un entomologiste s’installa donc à Panama pour les étudier. C’est alors qu’il réalisa qu’avec la montée des eaux du lac Gatun, la colline de Barro Colorado était devenue un lieu idéal pour une réserve biologique. Près d’un siècle plus tard, la station scientifique de Barro Colorado est devenue un laboratoire exceptionnel étudiant les comportements de la flore et de la faune tropicales. 50 km2 d’une forêt où chaque plante, chaque animal est observé régulièrement depuis le début du XX° siècle.
 


-  PARC NATIONAL CHAGRES, territoire des crocodiles

Parc National Chagres : ecotourisme au Panama
Le Parc Chagres a été crée en 1985 sur une surface de 129.000 hectares. Ses forêts humides génèrent plus de 40 % de l’eau nécessaire au canal pour son fonctionnement normal. S’il est vrai que la construction du Canal de Panama aurait été impossible sans le fleuve Chagres, il est également évident que, sans le parc national du Chagres, le fleuve n’aurait pas existé. A l’époque coloniale, on surnommait le Chagres le « fleuve aux lézards » en raison de l’abondance caïmans et crocodiles qui le peuplaient. La richesse de sa faune est également remarquable, avec 638 espèces de vertébrés terrestres, dont 351 variétés d’oiseaux. Le Chemin Royal traverse ce parc national ; une communauté indigène Emberá s’est établie dans la partie supérieure du lac Alajuela.
 


-  PARC NATIONAL CAMINO DE CRUCES, la route de l’or

Randonnée sur le Camino de Cruces au Panama
Crée en 1992, ce parc s’étend sur une surface de 4.950 hectares en parallèle au Canal de Panama. Son doux relief est couvert de denses forêts tropicales humides dans lesquelles vivent une riche faune et une flore abondante qu’il faut encore étudier en détail. Il est traversé par plusieurs cours d’eau qui débouchent directement dans le Canal. La grande richesse naturelle que cet espace protégé abrite se complète par l’importante valeur historique et culturelle du Chemin de Cruces. Un tronçon a été restauré avec son pavement caractéristique et plusieurs autres parties de cet historique sentier colonial espagnol.
 


-  LAC GATUN, faune et flore abondante

Lac Gatún au Panama
Le lac Gatún, en raison de sa superficie (425 km2), est le second plus grand lac artificiel au monde. Il est possible d’y pratiquer le kayak, d’observer la faune abondante de jour comme de nuit, de pêcher, tout en profitant de la nature tropicale environnante. Nous proposons des excursions avec au programme : exploration de la nature luxuriante, observation des animaux (toucans, crocodiles, singes, paresseux…), tout en navigant à proximité des porte-conteneurs, et autres embarcations en transit sur le canal.
 


PROVINCE DE CHIRIQUI



-  PARC NATIONAL VOLCAN BARÚ, randonnée et observation du Quetzal

Trek Volcan Baru et observation du Quetzal au Panama
Le Volcan Barú (province de Chiriqui), qui culmine à 3 475 mètres au-dessus du niveau de la mer, est le plus haut sommet du Panama. Selon l’altitude où vous vous trouvez, vous pourrez y observer aussi bien des espèces propres à la forêt tropicale humide que des arbustes chétifs. À partir de 1 800 mètres, la végétation entame progressivement son retrait pour faire place à des roches volcaniques de plus en plus présentes. Au sommet, les températures changent très rapidement, et il n’est pas rare qu’elles chutent de 16°C à moins de 10°C en quelques minutes quand le ciel se couvre. Quand le ciel est dégagé, si vous vous rendez au sommet suffisamment tôt, vous pourrez observer les deux plus grands océans du monde, le Pacifique et l’Atlantique.
 


-  PARC INTERNATIONAL LA AMISTAD, trek dans la réserve de biosphère

Parc International La Amistad, Panama et Costa Rica en Amérique centrale
Le Parc est situé à cheval sur le Panama et le Costa Rica. Rien que du côté panaméen, on y trouve plusieurs sommets dépassant 3 000 mètres, avec comme point culminant le volcan Barú. Il s’agit d’une région très dense et très riche en faune et en flore, où l’on peut rencontrer plusieurs types de végétation variant selon l’altitude. De nombreux animaux sauvages y vivent, parmi lesquels certaines espèces aujourd’hui menacées (le jaguar, le tapir, le cerf à queue blanche et le célèbre quetzal). On estime aujourd’hui qu’il comprend 60% de toutes les espèces de vertébrés et d’invertébrés du Panama.
 


BOCAS DEL TORO



-  TORTUES MARINES, observation des tortues luth
Observation des tortues marines au Panama : Bocas del Toro
La Playa Bluff (Bocas del Toro), propice au surf en raison de ses grosses vagues, est réputée comme lieu d’observation des tortues marines. De juin à septembre, plusieurs d’entre elles, notamment la tortue luth, viennent y déposer leurs œufs la nuit. Étant donné qu’il s’agit d’espèces protégées, la visite des lieux durant cette saison est soumise à certaines règles de respect de l’environnement. Pour ceux qui souhaitent assister à l’un de ces phénomènes, le ministère de l’Environnement du Panama proposent des visites nocturnes en compagnie d’un guide.
 


-  PARC MARIN BASTIMENTOS : faune, flore et fonds marins

Bastimentos (Bocas del Toro) ile et parc national marin au Panama
Au large de l’Ile Bastimentos, à Bocas del Toro, le Parc National Marino Isla Bastimentos occupe une large portion du territoire de cette île et préserve les écosystèmes de ses plages, de ses mangroves et de ses récifs de corail. Avec sa faune marine riche et ses gigantesques plages qui accueillent jusqu’à quatre espèces de tortues marines, il demeure unique au pays.
 


-  BIRD ISLAND, Swan’s Cay ou Isla Pájaros

Isla Pajaros, Bird Island ou Swan's Cay a Bocas del Toro au Panama
Dans la province de Bocas del Toro, la minuscule Isla de los Pájaros, aussi connue sous son nom anglais de Swan Cay et qu’il faudrait plutôt qualifier de « gros rocher », constitue une réserve ornithologique. Vous l’aurez deviné, les lieux intéresseront surtout les amateurs d’oiseaux.
 


PROVINCE DU DARIEN



-  PARC NATIONAL DARIEN, jungle tropicale hors des sentiers battus

Jungle du Darien au Panama
A lui seul, l e Parc National du Darien d’une étendue de 579.000 hectares. Avec ses marécages côtiers, ses mangroves, ses marais d’eau douce, sa dense forêt tropicale humide, il est considéré par les scientifiques comme le parc national le plus diversifié des tropiques. 2.440 espèces animales et végétales ont été répertoriées jusqu’à présent et les recherches se poursuivent ! On y dénombre jusqu’à 10 types de végétations différentes et pas moins de 23 espèces animales endémiques, dont cinq sortes de félins (incluant le puma et le jaguar)
 
.

PROVINCE DE VERAGUAS



-  ILE DE COIBA, sanctuaire biologique et fonds marins exceptionnels

Ile de Coiba (Panama), patrimoine mondial de l'humanité

L’attrait touristique principal de la province est sans conteste l’île de Coiba, un destin rêvé pour l’écotourisme. D’origine volcanique, elle est la plus grande île du pays, protégée par son statut depuis 1991. Pendant près de 100 ans, Coiba était utilisée comme un centre pénitencier ; l’isolation de l’île a ainsi permit à la nature de se développer et aux espèces de s’approprier ce territoire. Classée au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO, ce groupe de 38 îles et îlots fait partie du même corridor biologique marin que les Galápagos, les Iles Cocos et Malpelo au large de la Colombie et est un des lieux où la nature est la mieux préservée de toute l’Amérique. Le parc national est entouré des récifs de corail les plus étendus de la côte pacifique américaine permettant l’observation de requins, de raies et de poissons de grandes dimensions tels que les baleines, les dauphins et les tortues marines. Les forêts tropicales humides de l’île de Coiba possèdent une grande diversité d’oiseaux, de mammifères et de plantes endémiques. Elles servent également de dernier refuge pour plusieurs espèces menacées qui ont pratiquement disparu du reste du pays telles que l’aigle harpie et l’ara rouge.