Accueil du site > Régions > Canal de Panama

 

CANAL DE PANAMA

Ecluses, lac Gatún et fleuve Chagres


« On ne connaît pas le Panama si on n’a pas visité le canal » affirment avec fierté les Panaméens.

Observer les gigantesques navires transiter dans la jungle le long de voies d’eau étroites, puis franchir les écluses (Miraflores, Gatun et Pedro Miguel), reste à juste titre un spectacle inoubliable.

La zone du Canal, offre de nombreuses possibilités d’excursions : visites des écluses, voyage à bord du train trans-isthmique, découverte de la biodiversité (Lac Gatun, Barro Colorado, Soberania…), randonnée où histoire et nature ne font qu’un…

 

HISTOIRE DU CANAL DE PANAMA

 


LES ÉCLUSES ET LE LAC GATÚN


• LES ECLUSES DE MIRAFLORES, centre de visiteurs


Parmi les trois ensembles d’écluses de la zone du canal, celui de Miraflores est aménagé en surplomb et offre une vue dégagée sur les opérations en cours. Des commentaires accompagnant le passage des navires sont retransmis par haut-parleurs en espagnol et en anglais. 15 minutes à peine suffisent pour élever le navire de 9 mètres. Plus de 100 000 tonnes d’eau douce, provenant du lac Gatún, sont nécessaires pour remplir les sas des écluses et assurer ainsi l’élévation des bateaux.
 

• LES ÉCLUSES DE GATÚN, portes impressionnantes

Canal de Panama, écluses de Gatun

Les écluses de Gatún sont très impressionnantes. Pour élever les navires à 26 mètres au-dessus du niveau de la mer, les écluses disposent de 3 bassins. Les portes des écluses pèsent 750 tonnes.
 

 

• LAC GATÚN, destination nature et aventure

Lac Gatun, canal de Panama

Le lac Gatún, en raison de sa superficie (425 km2), est le second plus grand lac artificiel au monde. Il est possible d’y pratiquer le kayak, d’observer la faune abondante de jour comme de nuit, de pêcher, tout en profitant de la nature tropicale environnante. Nous proposons des excursions avec au programme : exploration de la nature luxuriante, observation des animaux (toucans, crocodiles, singes, paresseux…), tout en navigant à proximité des porte-conteneurs, et autres embarcations en transit sur le canal.
 


RÉSERVES ET PARCS NATURELS


• PARC NATIONAL SOBERANIA, paradis ornithologique

Ornithologie dans le Parc Soberania, Panama

Le Parc Soberania a été crée en 1980, à seulement 25 kilomètres de la capitale. Les forêts tropicales humides couvrent cet espace, où se développent plus de 1.300 espèces de plantes. Plus de 700 espèces de vertébrés vivent ici, ainsi que 525 espèces d’oiseaux, parmi lesquelles l’aigle harpie, en péril. Son sentier éducatif le plus connu est le Chemin de l’Oléoduc, d’un grand intérêt ornithologique. Le sentier d’interprétation El Charco débouche sur une lagune aux eaux cristallines. Le Jardin botanique de Summit est situé près du parc.
 

• BARRO COLORADO, l’île laboratoire

Barro Colorado, canal de Panama
Pendant la construction du Canal, l’ennemi principal était le moustique. J. Zieteck, un entomologiste s’installa donc à Panama pour les étudier. C’est alors qu’il réalisa qu’avec la montée des eaux du lac Gatun, la colline de Barro Colorado était devenue un lieu idéal pour une réserve biologique. Près d’un siècle plus tard, la station scientifique de Barro Colorado est devenue un laboratoire exceptionnel étudiant les comportements de la flore et de la faune tropicales. 50 km2 d’une forêt où chaque plante, chaque animal est observé régulièrement depuis le début du XX° siècle.
 

• PARC NATIONAL CHAGRES, territoire des crocodiles

Parc National Chagres : ecotourisme au Panama
Le Parc Chagres a été crée en 1985 sur une surface de 129.000 hectares. Ses forêts humides génèrent plus de 40 % de l’eau nécessaire au canal pour son fonctionnement normal. S’il est vrai que la construction du Canal de Panama aurait été impossible sans le fleuve Chagres, il est également évident que, sans le parc national du Chagres, le fleuve n’aurait pas existé. A l’époque coloniale, on surnommait le Chagres le « fleuve aux lézards » en raison de l’abondance caïmans et crocodiles qui le peuplaient. La richesse de sa faune est également remarquable, avec 638 espèces de vertébrés terrestres, dont 351 variétés d’oiseaux. Le Chemin Royal traverse ce parc national ; une communauté indigène Emberá s’est établie dans la partie supérieure du lac Alajuela.
 


ATTRAITS CULTURELS ET HISTORIQUES


• RENCONTRE AVEC LES INDIENS EMBERA

Indiens Embera, fleuve Chagres, Panama
A quelques dizaines de kilomètres de Panama City et ses gratte-ciels, se trouvent plusieurs communautés Emberas, sur les rives d’un affluent du Rio Chagres. Ces amérindiens en provenance de la région du Darien se sont tournés vers le tourisme il y a quelques années en s’installant dans cette région à la fois proche de la capitale et en pleine nature ! Vous découvrirez une population avec un mode de vie complètement intégré à l’environnement et pourrez partager quelques heures avec eux. Les enfants sont les bienvenus…
 

• PARC CAMINO DE CRUCES, la route de l’or

Camino de Cruces, Panama

Crée en 1992, ce parc s’étend sur une surface de 4.950 hectares en parallèle au Canal de Panama. Son doux relief est couvert de denses forêts tropicales humides dans lesquelles vivent une riche faune et une flore abondante qu’il faut encore étudier en détail. Il est traversé par plusieurs cours d’eau qui débouchent directement dans le Canal. La grande richesse naturelle que cet espace protégé abrite se complète par l’importante valeur historique et culturelle du Chemin de Cruces. Un tronçon a été restauré avec son pavement caractéristique et plusieurs autres parties de cet historique sentier colonial espagnol.
 

• TRAIN TRANS-ISTHMIQUE, voyage entre canal et jungle

train panama Colon

Cette ligne double le parcours du canal et vous permettra de traverser l’isthme de Panama, d’écluse en écluse, de Panama City à la ville de [Colón>98], sur la côte Atlantique. C’est aussi l’occasion de découvrir une forêt à la faune et à la flore particulièrement riche. Pendant des années, des Européens ont suivi cette ligne vers le Pacifique avec l’espoir de trouver de l’or en Californie.